JAD 45: Editorial Jeunes et Violences Basées sur le Genre!

 

La Violence Basée sur le Genre (VBG) n’est pas un fait social nouveau. Son ampleur et sa recrudescence font d’elle une problématique actuelle qui préoccupe. Les mots, les faits, les gestes, la brutalité, l’agressivité physique ou morale, et les contraintes de toutes sortes qui s’exercent quotidiennement sur les filles, les femmes, les enfants et autres personnes vulnérables, ont fini par porter cette question au devant de la scène nationale et internationale.

La Violence Basée sur le Genre fait référence à toute forme de violence liée aux rôles socialement attribués aux hommes, aux femmes, aux garçons et aux filles. Cependant il est communément admis que les VBG affectent principalement les femmes et les filles. N’entend t-on pas très souvent parler de  « sexe faible » pour désigner la femme ? Comme pour astreindre cet être humain à une infériorité, à une faiblesse et à une obligation de soumission, à une personne de seconde zone. Des préjugés et stéréotypes qui trouvent un écho dans nos us et coutumes. Les violences à l’égard des femmes, des filles traduisent en acte, « l’autorisation » que  confère la société aux hommes de dominer, d’asservir, de contrôler  la vie et le corps de la femme, quelque soit son âge. Il y a donc pas à s’interroger lorsque la différenciation sociale et culturelle des sexes est évoqué pour justifier les violences telles que les mariages précoces, les mutilations sexuelles, l’exploitation sexuelle, les violences conjugales, etc.

Il est indéniable que les Violences à l’égard des femmes et des enfants ont des incidences graves sur le plan sanitaire, social et économique. En plus d’être une atteinte aux droits fondamentaux et une entrave à la liberté de la femme, les VBG causent des dommages graves sur la santé de la femme. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), considère fort à raison les violences basées sur le genre aujourd’hui comme un problème de santé publique. C'est dire que le problème est suffisamment grave et impose des mesures fortes et urgentes.

L’ONG ASSEJA est bien dans son rôle, quand elle interpelle, agit et réagit sur tout acte visant à compromettre le plein épanouissement de la jeune fille et de l’enfant, elle qui s’est donnée pour mission d’œuvrer pour la justice sociale et le bien être de tous. Aussi, entreprend - t- elle des actions visant l’autonomisation des filles/femmes à travers les Activités Génératrices de Revenu, en même temps que des actions de lutte, axées sur la sensibilisation de tous les acteurs, et le plaidoyer pour la mise en application des cadres législatifs en faveur des droits humains. Le chantier est énorme et commande une synergie d’actions, dans une approche multisectorielle. Joignons nos forces, et ensemble nous parviendrons.

Bonne lecture !

 

 

Langue

Newsletter


Recevoir dans votre boite mail notre dernière actualité.

Visiteurs

709917
Aujourd'hui : 352
Total : 709917
En ligne en ce moment: 4

Galerie Photos

Voir plus

Vision

  • Un développement socio-économique stable et durable dans lequel les jeunes et les groupes défavorisés prennent effectivement part et en bénéficient existe ... En savoir

Missions

  • L'ASSEJA (Association Enfants, Jeunes et Avenir) est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) Camerounaise apolitique et à but non lucratif... En savoir

Axes , cibles

  • Nos axes d'intervention:
    - Encadrement, formation des jeunes et promotion des droits sociaux,
    - Encadrement et Accompagnement des familles.. En savoir

L'Approche ASSEJA

ASSEJA a adopté une approche holistique du développement, c'est à dire, une approche globale du développement, avec un accent particulier sur l'enfance et la jeunesse... En savoir