JAD 45:Focus C’est quoi, violences basées sur le genre?

Un terme qui couvre tout acte nuisible perpétré sur une personne contre sa volonté, et qui est basé sur les différences entre hommes et femmes dues aux attributs sociaux.

 

Considérer une femme comme un sous-être, contraindre la jeune fille à la sous-scolarisation ou encore obliger un homme à ne pas exprimer sa douleur dans les pleurs. Ce sont là quelques formes des violences basées sur le genre. Comprenons donc, avant toute chose que le genre fait référence aux rôles attribuées aux hommes et femmes dans la société, c'est-à-dire, l’homme ne doit pas faire la cuisine, la femme doit rester à l’écart de toute discussion qui concerne la société. C’est ’identité que la société, dans un contexte socioculturel, religieux et économique donné, confère aux hommes et aux femmes. L’identité « Genre » détermine largement les relations entre les femmes et les hommes, dans la sphère privée (famille) comme dans la sphère publique (exemple au travail). La notion du genre peut changer. Selon la Charte Africaine du bien être de l’enfant le « genre » a trait non à la différence mais à la différentiation sociale et culturelle des sexes. Le sexe, quant à lui, renvoie à ce qui est déterminé biologiquement, « Je suis un homme, elle est une femme » et c’est comme ça !

Violences faites aux filles/femmes

Toute tentative d’élucidation des facteurs liés à la VBG doit s’inscrire dans le contexte plus large des relations de pouvoir. A  ce moment  la violence basée sur le genre devient  cette violence dirigée spécifiquement contre un homme ou une femme du fait de son sexe ou qui affecte les femmes d’une façon disproportionné. Ainsi pour être plus complet, la violence basée sur le genre est celle qui est fondée sur la discrimination sexuelle.

Vu sous cet angle, il devient alors plus aisé de s’attarder sur les types de violences basées sur le genre qui peuvent être de plusieurs ordres, entres autres, la violence physique, psychologique, sexuelle, économique, etc. La violence physique est celle qui est plus visible: coups, blessures, fractures, etc. La violence psychologique se comprend comme la forme verbale ou non-verbale, comme dénigrement, humiliation, attaques verbales, scènes de jalousie, menaces, contrôle des activités, tentatives d’isolement des proches et des amis pouvant aller jusqu'à la séquestration etc. Enfin, la violence sexuelle comprend les rapports sexuels avec contrainte et sans consentement.

 

En conclusion, avec la promotion de la condition féminine, la société a tendance à rapporter les violences basées sur le genre aux femmes, car étant considérées comme sexe faible. Et pourtant, genre et violences basées sur le genre comme précédemment expliqué dépend du contexte dans lequel on se trouve et la plupart du temps on s’attarde plus sur les violences faites aux jeunes filles/femmes, or les hommes en sont aussi victimes, même comme on en parle presque pas !

 

 

 

Langue

Newsletter


Recevoir dans votre boite mail notre dernière actualité.

Visiteurs

673088
Aujourd'hui : 294
Total : 673088
En ligne en ce moment: 1

Galerie Photos

Voir plus

Vision

  • Un développement socio-économique stable et durable dans lequel les jeunes et les groupes défavorisés prennent effectivement part et en bénéficient existe ... En savoir

Missions

  • L'ASSEJA (Association Enfants, Jeunes et Avenir) est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) Camerounaise apolitique et à but non lucratif... En savoir

Axes , cibles

  • Nos axes d'intervention:
    - Encadrement, formation des jeunes et promotion des droits sociaux,
    - Encadrement et Accompagnement des familles.. En savoir

L'Approche ASSEJA

ASSEJA a adopté une approche holistique du développement, c'est à dire, une approche globale du développement, avec un accent particulier sur l'enfance et la jeunesse... En savoir